Stop Arnak Casting

QUID d'une bonne photo d'un bon photographe et d'une mauvaise photo d'un mauvais photographe... La preuve par l'image

Interdit aux moins de 12 ans

Depuis l'arrivé du numérique, une constellation de nuisibles faux-tographes salissent le métier de photographe. Nombreux sont ceux qui s'improvisent, mais on devient parfois forgeron en forgeant et nous n'accablerons pas les amateurs qui deviendront à coup sûr professionnels à force de travail... Mais on peut vraiment se poser des questions sur la motivation de beaucoup, connus pour faire du mauvais goût, du pas beau, du comment dire... du puant. Un photographe qui ne réfléchit pas ne peut pas sortir un bon cliché. C'est évident. Fini les explications...

Petit jeu ! Selon vous, quelles sont les mauvaises et les bonnes photos (du point de vue qualité artistique) ?

Photo 1
Photo 1
Photo 2
Photo 2
Photo 3
Photo 3
Photo 4
Photo 4
Photo 5
Photo 5
Photo 6
Photo 6
  Photo 8
Photo 8
Photo 9
Photo 9
Photo 10
Photo 10

Parmi eux se cache deux photographes professionnels dit de mode, portraitiste, book, mariage et tutti quanti. Aberrant, abracadabrantesque, n'est-ce pas ? Non ! si c'est pas vraaaaaaiiiiii !?

Acheter ses photos ? Son book ?

Oui ! Combien ? Cela varie en fonction du prestige du photographe (son nom), de la quantité et de la qualité fournies :
- le célèbre studio Harcourt fait payer très chèrement ses prestations ;
- le photographe de quartier (avec sa boutique) fera des photos dans les règles de l'art, mais n'aura peut-être pas la touch du moment ;
- le photographe amateur peut faire de bonnes photos, mais attention au vieux senteux, au touche-nichons. Aussi, ce n'est pas parce que c'est gratuit que c'est bien ;
- le photographe amateur qui fera payer chichement sa prestation, mais ne déclarera pas au fisc... et rouspétera à coup sûr contre les photographes faisant payer plus onéreusement la séance (jalousie ou concurrence oblige) ;
- le photographe intègre, intelligent de la focale et passionné, qui saura trouver le juste compromis, est plutôt rare...
- le photographe d'une agence de casting : grand débat !
« Fais ton book et tu auras du taf dans les 15 jours, voire deux mois = À FUIR ! »
Le mois prochain, nous exposerons plusieurs books d'agences... qui ont disparu depuis peu pour certaines.

Du choix, il en existe et très certainement des millions (avec ceux du dimanche !), mais croyez nous... et nous sommes responsables de ces contre-vérités en laissant passer le message dans les médias... que la photo (comme le book d'ailleurs) ne s'achète pas.
1 000 excuses aux professionnels de la photographie. Aux vrais, aux talents certains.

Un book digne de ce nom se constitue avec le temps, avec plusieurs photographes, mais ne s'achète pas - c'est certain - à n'importe quel prix.

Poses contre photos ? Possible... Mais ne risquez pas le rendez-vous dans les bois, voire dans l'hôtel 1er prix ou non et la demande expresse de dernière minute du bien attentionné photographe : « Tu peux baisser ta culotte », « Tu veux bien compléter ma collection personnelle ? », « Tu as déjà fait du pink ? », « Tu as déjà tenté le coquin ?... le hard ?... Tu verras, ça rapporte bien ! »

Revenir aux conseils